28 novembre 2004

PAGE 3

Que l'on soit athée ou croyant, pratiquant ou pas, il arrive ce moment où il faut s'en remettre à quelque chose qui nous dépasse. Ici c'est en l'occurrence le cas. Avant la création de l'Univers donc...là, tous les deux, nous sommes restés coi quelques instants. "Et bien, c'est le phénomène du Big Bang" me disait Cloé, tout en sachant pertinemment ce que j'allais lui rétorquer, ce que je fis. "Et avant ?". Elle me disait qu'elle ne savait pas mais je n'étais pas fier de lui avoir arracher cet aveu, au contraire puisque je faisais le même constat. On entrait alors dans une logique très basique, et il nous fallait bien ça pour expliquer cette énorme complexité. Il n'y avait rien au départ et puis une réaction chimique ou quelque chose de cet ordre a fait que ce rien s'est combiné pour produire non pas encore de la vie, du moins comme nous l'entendons aujourd'hui, mais du Sens. Ce Sens des choses qui mêlant toutes les forces de la nature possible donnera quelques milliards d'années plus tard la Terre. Nous étions presque honteux de dire comment tout cela était en fait arrivé, c'était si simple en fait. On partait de rien pour arriver au Tout grâce au miracle de la vie.

Seulement voilà, ce miracle, nous le savions bien, allait bien devoir s'expliquer. Et c'est à cet instant qu'en un regard on comprit qu'il fallait parler de Dieu. Car oui la science a ses limites que la croyance n'a pas. Un scientifique est par nature agnostique, et pour ne pas sombrer dans la folie il se dit être un chercheur a-temporel. Ne pouvant démontrer rationnellement ce qu'il y avait avant ce Rien, il se convainc lui-même, en disant qu'en cherchant toute sa vie, il va au fur et à mesure comprendre et remonter le cours du temps. Illusion ou utopie car il sait d'emblée que c'est un rêve à jamais inaccessible, il n'aura pas le temps dans son temps de vie si insignifiant à l'échelle terrestre, si microscopique à l'échelle universelle et si inexistant à l'échelle divine, pour ne serait-ce qu'élaborer un début de réponse, trop absorbé qu'il est par un travail sans but.

Toutefois Dieu n'est pas forcément une meilleure réponse. Alors bien sûr, pour les croyants la question est réglée, il n'y a pas à se poser d'inutiles questions quant à l'origine, et même sans renter dans le cliché d'Adam et Eve pour expliquer la naissance de l'Humanité, Dieu a toujours existé car oui, la déitude est un état a-temporel. Bien sûr, cela s'explique parfaitement dans cette logique...seulement à y regarder de plus près, perd-on vraiment du temps à quand même s'interroger ou au contraire n'essaie-t-on pas d'en gagner? La compréhension une fois acquise nous fait avancer plus vite et nous évite de nous égarer sur de fausses pistes, bref de perdre du temps. Un croyant en Dieu est-il alors ignorant? Non, il est aveugle car éblouï par ce qu'il se persuade être la vérité. Dieu a toujours été là, est là et sera toujours là pour aider l'Homme, fin de la discussion !

Hélas c'est justement là où la discussion s'engage. Il existe déjà plusieurs religions, signe qui devrait d'emblée avertir les croyants qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Mais pour surmonter cela, on peut se dire soit que les autres religions ont tort, soit que toutes les religions croient en un même Dieu mais qu'il est appelé différemment selon les cas, et même quand certains sont polythéistes, au final ils croient en plusieurs Dieux que l'on peut regrouper sous une seule et même Entité. Mais il y a un second signe qui devrait être tout aussi retenu, c'est que la croyance est, comme l'opinion, un acquis. Nous ne naissons pas catholiques, nous naissons comme personne vierge de croyance et prête à croire en ce qu'on va nous inculquer. Ici, le rôle de l'entourage, lui-même, et pardon pour le mot, "endoctriné", est ici fondamental. C'est, pour reprendre l'exemple du catholicisme, le baptême, les communions, le catéchisme, la messe...qui sont vecteur d'endoctrinement. L'enfant n'a rien demandé ni choisi, on lui a imposé cette image. Et puis, il y a encore un autre signe, c'est le pourcentage élevé de gens qui ne pratique pas se disant croyants, et même ne croyant pas du tout, les fameux athées.

Alors pour toutes ces raisons, peut-on dire que Dieu est à l'origine de l'Origine? Il est en tout cas bien aisé de le croire ou alors juste de le penser. C'est d'ailleurs la conclusion la plus rapide qui fusa lorsqu'avec Cloé nous avons recherché en vain une explication. Oui mais voilà, on peut tout de même oser poser cette question qui peut paraître presque non-posable de peur de heurter notre sensibilité fondée sur une croyance séculaire. "Et avant Dieu alors, il y avait quoi ?"...

Posté par Yanx à 16:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur PAGE 3

    Ironie du sort!

    Votre blog s'est affiché sans que le veuille, manipulation invonlotaire? ... j'essaie en vain, d'écrire un texte sur "l'origine": des circonstances familiales me conduisent à cette réflexion.
    Je viendrai plus tard lire plus longuement vos écrits.

    Posté par Shakti, 28 novembre 2004 à 20:53 | | Répondre
  • on attend la page 4!!

    Posté par Shakti, 29 novembre 2004 à 23:11 | | Répondre
  • Voilà, voilà

    La page 4 est arrivée, mais c'est vrai que le temps me manque parfois pour pouvoir écrire ce projet de roman.
    En tout cas les remarques me poussent à continuer !

    Posté par Yanx, 30 novembre 2004 à 21:59 | | Répondre
Nouveau commentaire