09 janvier 2005

PAGE 11

En rentrant ce soir chez moi, je savais bien que j'allais ressasser toutes ces histoires de vie et de mort qui ont jalonné ma vie toute entière. Mais je ne pensais pas forcément que cela me ferait aussi mal. En effet, cela m'oblige à repenser à des sujets tragiques de ma vie, de ma rupture avec Cloé à la mort de mon petit Stéphane et encore à bien d'autres choses dont je ne me sens pas vraiment l'envie de parler. Si je vais quand même essayer de développer ce que je crois y avoir après la vie, car il ne fait aucun doute qu'il se passe quelque chose, je me dis que j'en ai un peu marre d'attendre toujours et en vain de pouvoir vérifier la véracité ou pas de mes propos, de mes hypothèses et de mes réflexions. Oh bien sûr, j'ai toujours rejeté le fait que le suicide permettait cette vérification car c'était un acte de lâcheté vis-à-vis de moi, de mes proches et amis, de l'Homme. Mais on ne peut se borner à tenir de telles positions indéfiniment, surtout quand nous ne voyons pas d'autres solutions pour atteindre le Savoir.

Toute ma vie, j'ai mené cette double existence qui consistait à continuer d'effectuer mon travail chaque jour avec plus ou moins le même entrain, et parallèlement, de poursuivre mes recherches et interrogations sur les deux piliers fondamentaux de l'existence de l'Homme à savoir son origine et sa fin. L'un des avantages principaux de ma vie et d'avoir pu fréquenter tous les milieux possibles puisque mon emploi me permettait cette latitude et me l'imposait même au regard des impératifs qu'il supposait. J'ai ainsi pu, en particulier, rencontrer Marc lors d'un de mes déplacements dans ma région natale, la Provence. C'est un neurochirurgien très renommé dans sa spécialité qui avait à l'époque tout tenté avec son son équipe pour réanimer Stéphane. Bien évidemment, j'étais, tout comme ses parents, déjà résigné sur le sort de mon boutchou qui avait subi un choc tel, que l'espoir n'était même pas envisageable. Toutefois, j'avais gardé ce secret espoir qu'un miracle soit possible, mais Marc m'avait pris à partie pour clairement m'expliquer que la question n'était pas celle du retour à la vie car cela n'était plus possible, mais celle du maintien entre deux mondes, ces deux mondes que je n'ai jamais cessé depuis d'explorer à ma façon, en m'interrogeant. D'un commun accord avec les parents du petit, nous avions accepté dans la douleur, de mettre fin à cette pseudo vie ou à cette avant-mort.

Depuis cet instant, nous nous sommes très souvent revu avec Marc, et c'est désormais un ami de très longue date avec qui j'ai beaucoup appris en le questionnant, sur d'innombrables questions comme celle de l'état transitoire du coma, mais aussi sur la mort elle-même. Je vais donc me rendre comme convenu dans son service demain matin, il m'a déjà expliqué les risques considérables que je prends en tentant cette expérience, nous en avons débattu des heures et des nuits durant. Ma décision est donc maintenant bien prise, je ne ferai pas cela par désir de plus vite abandonner cette vie mais plus, par désir de compréhension personnelle, et si cela peut servir à la recherche tant scientifique que philosophique, alors cela n'en sera que meilleur. Marc et sa fine équipe, toujours à la pointe du progrès dans leur domaine de prédilection, ont eux aussi fini par approuver ce choix, et ils me plongeront donc demain dans cet état qu'ils appellent dans leur jargon, le "coma sans retour", à savoir un état si proche de la mort, que les patients accidentés qui connaissent cette situation ne reviennent, dans la très grande majorité des cas, jamais à la vie, ou alors avec des séquelles irréversibles ou encore très longtemps (parfois des années) après.

Ce soir donc, je me couche très paisiblement pour la dernière fois, peut-être, en attendant demain avec impatience et en sachant que Cloé a été prévenue de ma décision grâce à le lettre que je lui ai écrite. 

Posté par Yanx à 12:10 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur PAGE 11

    ?

    vérité ou fiction? Trop troublant!!!

    Posté par shakti, 09 janvier 2005 à 13:44 | | Répondre
  • le texte

    que je viens de poster sur mon blog est réalité...
    http://shakti.canalblog.com
    shakti_t@hotmail.com

    Posté par shakti, 09 janvier 2005 à 14:56 | | Répondre
  • Roman.!

    Tel est le titre de votre blog! Je suis très, voire trop spontanée et naïve. De ce fait je laisse trop souvent mes sentiments prendre le dessus de ma raison, c'est ainsi, je ne changerai pas à mon âge!

    Posté par shakti, 10 janvier 2005 à 11:31 | | Répondre
  • Oui mais

    Certes ce sont des pages de romans, après à savoir s'il y a des choses vraies ou pas, c'est là la magie d'un roman !

    Posté par Yanx, 11 janvier 2005 à 20:44 | | Répondre
  • La magie

    et le pouvoir qu'a l'auteur sur le lecteur...
    une certaine façon de le tenir.

    Posté par shakti, 12 janvier 2005 à 14:21 | | Répondre
  • J'espère bien !

    Et en tout cas le chiffre des visites me font penser que certains semblent intéressés par l'histoire.
    La page 12 arrive très prochainement, et cette fois nous rentrerons certainement dans des mondes non encore explorés...entre possible réalité et fiction, la limite sera sans doute intéressante a explorer ! A suivre donc

    Posté par Yanx, 12 janvier 2005 à 20:33 | | Répondre
Nouveau commentaire